Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation.
en poursuivant, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

ALL ABOUT CECILIA

Cecilia par Thierry, Thierry par Cecilia: Portrait chinois

Le style Zadig est le fruit de deux personnalités : celle de Cecilia Bonström et de Thierry Gillier. Deux têtes pensantes qui créent la tendance : partenaires dans le travail comme dans la vie, ils se dévoilent ici lun pour lautre, entre pudeur et simplicité.

Si c’était une chanson ?
T.G. : “Stand By Me”.

C.B. : “(I Can Get No) Satisfaction”. Parce que c’est les Stones, et parce que Thierry n’est jamais satisfait.

Si c’était une citation ?
Thierry Gillier : “Le luxe n’est pas un plaisir, mais le plaisir est un luxe” (Francis Picabia).

Cecilia Bonström : “To be or not to be” (William Shakespeare).

Si c’était une couleur ?
T.G. : Le blanc – une couleur franche et honnête, comme elle.

C.B. : Le noir, sa couleur fétiche.

Si c’était un animal ?
T.G. : Un papillon. Cecilia avance toujours avec beaucoup de légèreté et de liberté, même sous la plus forte pression.

C.B. : Un tigre, parce que c’est un « fighter », un vrai battant qui va très vite.

Si c’était une pierre ?
T.G. : Ce serait une pierre précieuse… Un diamant noir.

C.B. : La pierre de lune pour son côté féminin, et parce que c’est un talisman, une pierre mystique qui change de couleur quand on la regarde… Thierry est comme ça.

Si c’était une œuvre dart ?
T.G. : La Muse Endormie de Brancusi pour son mélange de discrétion et de force.

C.B. : Une pièce de Richard Serra : imposante, minimaliste, radicale et efficace.

Si c’était un monument ?
T.G. : La tour Eiffel, pour son élégance très pure, et parce que Cecilia est devenue l’image d’une vraie femme française.

C.B. : L’Arc de Triomphe : sa position, sa construction me font penser à lui. Avec Zadig, Thierry a créé quelque chose de vraiment parisien qui, comme les avenues autour de l’Arc, rayonne partout dans le monde.

Si c’était une étoffe ou une matière ?
T.G. : Le cachemire, pour sa douceur.

C.B. : Du béton. Thierry est dur au travail, et on peut toujours compter sur lui. C’est la droiture incarnée.

Si c’était un personnage célèbre ?
T.G. : Uma Thurman, son sosie.

C.B. : Pompée le Grand, son sosie aussi !

Si c’était un alcool ?
T.G. : Une vodka cerise.

C.B. : Le saké – un alcool pur, pur comme la vision que Thierry a de l’art et de la mode. Et parce qu’il adore la cuisine japonaise.

Si c’était un livre ?
T.G. : Madame Bovary.

C.B. : Zadig ou la Destinée, évidemment.

Si c’était un des cinq éléments ?
T.G. : L’eau.

C.B. : Le feu, évidemment aussi !

Si c’était un parfum ? 
T.G. : Le patchouli.

C.B. : La rose. Même si c’est un homme masculin, Thierry a un côté très féminin.

Si c’était un film ?
T.G. : N’importe quel film de Woody Allen, pour l’humour.

C.B. : Rush, le film de Ron Howard consacré à Niki Lauda. Lauda était un battant, un homme qui croit à ses convictions et qui fonce… Thierry a la même loyauté, la même force et la même foi dans tout ce qu’il fait.

Suivant >