Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation.
en poursuivant, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

Cecilia Bonstrom -Frédéric Beigbeder- Carol Gerland

ZADIG MOMENT

Zadig & Voltaire Loves Lui : soirée très spéciale pour une collaboration à mettre entre toutes les mains

Zadig fête l’homme (et la femme) avec un tee-shirt collector en partenariat avec le magazine Lui. Un objet du désir, graphique et décalé, célébré à Paris en même temps que l’avènement du nouveau numéro du très chic masculin.

Dans la boutique, tel un loft, de la rue du Vieux-Colombier, les hommes sont à l’honneur. Doublement fêtés, en ce 3 décembre, avec une soirée où ils peuvent découvrir, en avant-première, le tee-shirt collector Zadig & Voltaire Loves Lui et le tout nouveau numéro de l’émérite magazine masculin, lui aussi collector. Lara Stone, Anja Rubik, Carolyn Murphy, Malgosia Bela ou Jourdan Dunn : douze filles sublimes s’y dévoilent sur douze couvertures exceptionnelles. Entre le cachemire et les cuirs prisés par la clientèle masculine de la marque, une ode sans pareille à la femme. Une affaire de famille, aussi – témoin la présence du rédacteur en chef du titre, Frédéric Beigbeder. Pour lui, la collaboration coule de source : « Le rapprochement remonte à loin ! explique-t-il, enthousiaste. Zadig & Voltaire avait déjà créé un tunisien à tirage limité “Au Secours Pardon” pour la sortie de mon roman du même nom en 2006. Je connais bien et apprécie la petite bande de foufous qui donne à cette marque toute sa fraîcheur. Le ton du magazine Lui est proche de l'esprit rock'n’roll de Zadig. Et surtout de Voltaire. Tout le monde nous réclamait ce nouveau tee-shirt : à présent on sait où le trouver !» Derrière son coton épais, c’est tout le clan Z&V qui est mis à l’honneur. Cecilia Bönström, directrice de la création Zadig & Voltaire : « Jean-Yves Le Fur [président et directeur de la publication, ndlr], le cerveau de Lui, est un ami et un collaborateur très proche. Quant à Frédéric Beigbeder, d’après moi, c’est l’incarnation idéale de l’homme rive gauche. J’aime Lui : c’est un magazine historique, sexy et dissident, que j’appréciais déjà quand je suis arrivée à Paris en 1989. Il apporte une touche sulfureuse, chic, qui fait du bien à notre époque.» Coton épais, application velours, finitions impeccables : le tee-shirt Zadig & Voltaire Loves Lui répond lui aussi à cette esthétique précise et canaille, porté décalé par les hommes et les femmes présents à cette soirée sous les iconiques vestons de la marque. Un basic «twisté» et mûrement pensé : col haut, matière structurée, «avec un petit drapeau tricolore à l’intérieur de l’encolure, précise Cecilia. C’est un détail important, même si je suis suédoise : ce n’est pas une affaire de patriotisme, mais de cohésion nationale, que de revendiquer le fait d’être français en ce moment.» Entre savoir-faire et modernité, au cœur de la rive gauche, Zadig affirme encore sa dimension «maison» tout en replaçant l’homme au centre du débat.

Suivant >