Ce site utilise des cookies pour améliorer votre navigation.
en poursuivant, vous en acceptez l'utilisation. En savoir plus

ASK ME ABOUT PARIS

Marais, fedora et Serge Gainbourg : la capitale stylée vue par Patricia Manfield

Musicienne, trendsetteuse, égérie du cool : elle incarne à merveille l’époque, devance la tendance. A 23 ans, l’Italienne Patricia Manfield est un cas à part avec son œil affuté et sa personnalité hors normes. Edgy, chaleureuse, elle transforme l’effervescence de la Fashion Week parisienne, pendant laquelle nous l’avons rencontrée, en un moment de pure détente.

La qualité que vous préférez chez la Parisienne ?
Son aplomb et sa nonchalance : elle arrive toujours à être casual et chic en même temps.

Son défaut majeur ?
Je n’en vois pas. A part, peut-être, le fait qu’elle nous fasse une concurrence sévère, à nous les Italiennes, auprès des hommes…

Votre quartier de prédilection parisien ?
Le Marais, pour ses boutiques vintage et hypes, ses musées, ses petits restaus… Tout Paris y est encapsulé.

Votre tenue favorite pour une journée type à travailler ici ?
Un pantalon en cuir ou un jean associé à un t-shirt blanc et à un manteau camel oversized, ou bien panthère. Pour le soir : une jupe très courte et un top très sobre.

Qu’est-ce qui vous inspire, à Paris ?
L’architecture, tellement grandiose ! Il faut forcément être à la hauteur.

Trois termes qui vous définissent ?
Eclectique, versatile et au-delà de la tendance.

Un homme parisien qui vous émeut particulièrement ?
Sege Gainsbourg. Comment ne pas tomber sous son charme ?

Qu’adorez-vous faire en dehors de la mode ?
De la musique – mon autre raison de vivre. J’enregistre un album, et mon premier single sortira en septembre. Là aussi, je mélange les genres : pop, électro et hip hop.

Votre musicien français préféré ?
Kavinsky. J’en suis dingue.

Deux titres pour arpenter Paris ?
“Ultralight Beam” de Kanye West, et “The Less I Know The Better” de Tame Impala.

Un vêtement ou un accessoire typiquement parisien ?
Un fedora en feutre. J’en vois beaucoup ici. Beaucoup plus facile à porter qu’un béret.

Qu’est-ce qui fait le style Zadig & Voltaire, d’après vous ?
Son côté à la fois rock’n’roll et parisien. Et Cecilia Bonström, évidemment. Elle a un sens aigu du cool, elle fait une mode parfaitement adaptée aux femmes de son époque.

Votre pièce préférée de la collection printemps-été 2016 ?
La robe Ranil, immaculée, que je viens d’acheter. C’est l’innocence même.

Une chose folle que vous ayez faite ici ?
Courir un semi-marathon malgré moi — mon taxi s’est retrouvé bloqué au milieu de la course qui avait lieu hier dans les rues de la capitale. Du coup, j’ai continué parmi les athlètes, en robe et en talons. Et avec leurs encouragements.

Suivant >